Mon petit monde

...

03 octobre 2008

La vérité sur les couches jetables...

De plus en plus attirée par les couches lavables, j'ai parcouru d'innombrables sites web à la recherche de précieuses informations concernant ce système de couches. Nouveau ? Révolutionnaire ? Rien de tout cela. Nos grand-mères le faisaient déjà !! Modernisées, facilitées, simplifiées, ça, OUI !

Je me suis aperçue néanmoins, que beaucoup, beaucoup, d'idées pré-conçues restent encore ancrées dans les esprits. C'est sale, ça fait du boulot, c'est pas hygiénique, régression, et bien d'autres choses encore.

Maintenant... je vais proposer un extrait d'article, trouvé sur un excellent site, ici

________________

Prenons les données de base.

  • A moins que vous ne soyez adeptes de l'hygiène naturelle infantile, votre bébé sera en contact permanent avec des couches pendant environ 2 ans et demi.
  • Vous changerez votre bébé de 5000 à 7000 fois avant qu'il ne soit propre. Ce qui représente environ 2500 couches par an.
  • Les couches jetables sont composées essentiellement de pâte à bois (blanchie au chlore) et de plastique et de divers produits chimiques dont le but est de camoufler les odeurs, de parfumer, d'absorber les liquides ou les transformer en gel etc.
  • Les couches lavables sont faites en coton, flanelle et polyester.

Partons du plus évident :

Les couches jetables, ça coûte cher !

Avec 6500 couches en moyenne, les couches jetables coûtent la bagatelle de 1600€ par enfant. Avec des couches lavables (une vingtaine) les prix oscillent selon les marques entre 390 et 500€ auxquels il faut ajouter le coût des lavages, environ 200€. Soit 700€. Les couches lavables peuvent être réutilisées pour le 2ème voire le 3ème enfant.

L'économie sera donc avec un enfant de 900€, avec 2 enfants de 2300€ et avec 3 enfants de 3700€.

Les couches jetables, ça pollue !

  • Chaque année environ 5 millions d'arbres sont abattus pour produire les couches jetables. Chaque bébé aura consommé environ 4,5 arbres.
  • Pour fabriquer le plastique d'une couche jetable il faut une tasse de pétrole.
  • La fabrication de couches jetables est très énergivore et consomme beaucoup d'eau, qui sera rejetée polluée.
  • Le transport des couches jetables dans le monde est aussi très énergivore (la plupart sont fabriquées aux USA).
  • Changé en moyenne 6500 fois, chaque bébé produira plus d'une tonne de déchets (emballage non compris). Une couche jetable se dégrade en 500 ans environ. Elles sont parfois incinérées, ce qui provoque l'émission de dioxine.
  • Les excréments contenus dans les couches jetables peuvent contenir 100 virus ou bactéries, contaminant ainsi le sol et l'eau.

Les couches lavables (lavées avec une lessive écologique) représentent environ 300kg de déchets par bébé.

Les couches jetables ne sont pas sans danger pour la santé des lutinettes et surtout des minilutins

Les fabricants de couches sont assez discrets sur la composition exacte de leurs couches. Ils ne sont soumis à aucun test ou contrôle indépendant (comme la plupart des produits mis sur le marché, notamment jouets, produits d'entretien et produits cosmétiques).

Néanmoins en plus de la pâte à bois et du plastique, nous pouvons citer

  • le polyacrylate de sodium (polymère absorbant). Ce produit a été retiré des tampons hygiéniques féminins en 1985 car associé au syndrome de choc toxique. Il est recommandé de ne pas déchirer les couches car le contact avec les yeux ou l'inhalation de cette substance est dangereux ;
  • les parfums et autre produits chimiques agressifs pour la peau de bébé ;
  • le benzol, produit cancérigène, découvert dans les couches en 1988 par Öko-Test ;
  • le furane et la dioxine (découvert en 1989) issu du blanchiment au chlore. Ce sont des substances cancérigènes à long terme. Les dioxines sont aussi impliquées dans des dérèglements hormonaux, des déficiences immunitaires, des troubles de la fertilité, des troubles du développement neurologique ;
  • des organo-étain (découvert en 2000 par Greenpeace) en particulier le TBT (tributyle étain) polluant extrêmement toxique même en très faible concentration pour l'homme (système immunitaire et hormonal) et l'environnement ;
  • certains composés organiques volatiles comme le toluène, l'éthylbenzène xylène et le dipentène. Ces substances peuvent provoquer de l'asthme.

________________________________

Alors voilà... merci Pampers et comparses et leur politique honteuse de désinformation et d'intoxication !

- Bébé - Commentaires [2] - Permalien [#]

ligne_musique_rouge


Commentaires

    [surpris]ça fait peur dis donc! je sais pas si je prendrais des lavables. faut vraiment que je réfléchisse... merci pour les infos [papillon]

    Posté par maxi78, 06 octobre 2008 à 10:33
  • :-)

    Avant meme d etre enceinte, je suis deja conquise par les lavables

    Posté par petite fraise, 30 novembre 2008 à 22:07

Poster un commentaire